Pour mes 25 ans, mes amis m’ont organisé un anniversaire surprise avec comme seuls indices : ne pas oublier de prendre un sac à dos avec maillot de bain et  baskets usagés. Départ prévu le samedi à 8h.

Nous quittons Toulouse de très bonne heure, autouroute l’Ariégeoise A66 et traversons Tarascon une heure plus tard, direction la Vallée du Vicdessos.

Première impression, la vallée est vraiment superbe, une rivière coule le long de la route et nous apercevons en arrivant à Auzat le plus haut sommet d’Ariège, imposant et barrant la vallée, Le Pic du Montcalm et ses 3077 m.

Nous nous installons, le gîte à Auzat est frais et agréable, une vue superbe, le temps est magnifique et nous en profitons pour aller pique-niquer au bord de l’Etang de Lers, à quelques kilomètres de là.

Surprise, le paysage est absolument magnifique, le lac de montagne superbe et directement accessible en voiture. Chevaux noirs libres en estive, parapentes dans le ciel, l’endroit, entouré de hauts sommets ou il y a encore un peu de neige , est une véritable carte postale.

L’eau du lac est vraiment froide, et j’annonce au groupe que pour ma part, je ferai l’impasse sur la baignade … Eclats de rire, Cyril ( qui a organisé la journée ) m’informe que l’étang est réservé à la pêche et que nous avons rendez vous dans une heure au village de Marc.  Nous prenons le café sur la terrasse ombragée du restaurant qui jouxte le lac, la vue est vraiment remarquable ….

Les restes du pique nique sont rangés dans les véhicules, poubelles y comprises et Direction Marc.

C’est devant la chapelle du Hameau que notre moniteur d’un jour,  nous accueille. Sur son véhicule, on lit « Spéléo, Canyon, Escalade » et je commence à comprendre que mon maillot va enfin servir ! Chacun de nous se voit remettre une combinaison et des chaussons en néoprène, un casque et un baudrier d’escalade. La combi taille parfaitement et mes amis, qui ont organisé la surprise, m’informent que nous allons pratiquer le canyoning !

Pendant que le moniteur ajuste mon baudrier, je lui glisse qu’à part un peu de rando, je ne suis pas spécialement très sportif. ll me rassure en me disant que le Canyon de Marc est un site d’initiation, que nous allons descendre le lit de la rivière en glissant et en utilisant des techniques de cordes simples, que l’activité est vraiment fun et à la portée de n’importe qui !  Tout le monde est bientôt équipé et c’est un groupe bien excité qui remonte le sentier qui longe la rivière encaissée . un petit quart d’heure de marche ( il fait très chaud dans les combis ) et nous rejoignons le point de départ. La rivière a un débit moyen et nous nous glissons dans l’eau fraîche pour nous engager entre les parois rocheuses.

Premiers toboggans, on se prend vite au jeu en se laissant glisser sur les toboggans naturels avant d’atterrir dans de grandes vasques limpides.

Première difficulté, un passage en « Tyrolienne » ! Après une démonstration, le moniteur ajuste mon mousqueton de baudrier sur une corde qui traverse la rivière en hauteur et le dos vers le sol, je progresse en tirant sur les bras. Génial, je suis passé, applaudissements, tout le groupe suit. Encore quelques toboggans et nous arrivons à la première difficulté. Un grand saut dans un immense vasque naturelle ! Impressionnant ! Notre moniteur nous explique qu’il n’y a pas d’obligation et qu’on peut descendre en rappel par une autre voie. Hors de question de rater ça ! Mes amis sautent ( après quelques hésitations et fous rires ), moment de stress quand arrive mon tour, c’est haut ! Tout le monde barbotte en bas et m’encourage, je prends mon élan et je garde bien mes bras le long du corps en restant bien droit, comme m’a indiqué le moniteur. Quel saut !

Gros plouf, un coup de talon et je rejoins les autres, surexcité d’avoir osé ! Génial, et le plongeoir naturel est encore plus impressionnant vu d’en bas ! Nous continuons en enchaînant les glissades, apprenons au passage la technique du rappel, les gorges sont très belles et je m’arrête plusieurs fois pour contempler le paysage, inhabituel de ce point de vue .

Un dernier saut de 8m et nous rejoignons le Pont de Marc. Tout le monde est ravi, nous nous sommes vraiment éclatés et pour ma part, j’ai même l’impression de m’être dépassé, n’ayant jamais pratiqué ce type d’activité …

Après l’effort, le réconfort, et nous nous retrouvons à discuter de nos exploits du jour avec notre moniteur en bord de rivière à Auzat, autour d’un verre bien  mérité. On discute bien sûr canyon et notre moniteur évoque de celui de Lartigue, un des plus beaux d’Ariège, avec des vasques d’eau turquoise, bien plus engagé physiquement, proposant une descente d’environ 4heures ! Chiche ? Un regard rapide entre nous, on lève nos verres et nous prenons rendez-vous pour revenir cet été pour une expérience encore plus intense !

Un grand merci à tous mes amis pour cette expérience vraiment inédite, ou l’adrénaline l’a disputé au plaisir !