Depuis longtemps je rêvais de partir dormir sous la tente, je tannais souvent Lucas, mon petit ami, pour qu'il m'amène en randonnée. Ce matin, nous partons de Toulouse, je ne sais pas vraiment ou Lucas m'amène mais nous sommes en route vers l'Ariège. Nous arrivons au Col de Pailhères où nous laissons la voiture. 

Le Pic du Tarbesou

Chaussures de marche aux pieds, gros sac sur le dos nous partons enfin ! La randonnée commence par un petit sentier de découverte, je m'amuse à reconnaître quelques plantes et arbustes grâce aux petits panonceaux disposés tout au long du chemin. Lucas est devant, topo guide en main nous marchons vers le Pic du Tarbesou.

Une fois au sommet à 2400m, quelle vue splendide baignée sous un superbe soleil en ce début d'été! On aperçoit 3 petits lacs, je reconnais la Dent d'Orlu que j'avais gravis l'an passé, mais surtout quel magnifique panorama sur la chaine des Pyrénées.
Après l'effort, le réconfort. Je sors le pique-nique du sac et nous mangeons tout en profitant de cet horizon fantastique.
 

Les Etangs de Rabassoles

Nous poursuivons la randonnée sur une crête, puis une descente abrupte nous amène dans un petit vallon et arrivons sur l'étang bleu. Bien sûr, Lucas me met au défi de plonger mais je préfère juste tremper mes pieds. L'eau est très claire et bien fraîche, ça fait du bien… Lucas lui se jette à l'eau et fait quelques brasses. Il ressort assez vite quand même !

Nous continuons la marche vers l'étang de Rabassoles tout près. C'est vraiment chouette, il y a de l'herbe bien verte au bord du lac. Lucas sort la tente de son sac et je l'aide à la monter. Je n'arrive toujours pas à le croire : on va dormir sous la tente, ici sur cette herbe verte au bord de ce lac, au milieu de ces montagnes.
 

Le Bivouac au bord du Lac

C'est fou comme une simple boîte de cassoulet cuite sur un petit réchaud est appréciable. En attendant la nuit, nous passons une agréable soirée au bord du lac, en discutant tout en faisant fondre quelques chamallows au-dessus du camping gaz.

La Nuit tombe, l'ambiance change, l'obscurité s'installe doucement sur cette eau toujours paisible, les montagnes majestueuses disparaissent et le moindre bruit semble effrayant. Nous rentrons alors dans notre petite tente et dodo.
 

La Nuit étoilée

Lucas me réveille en pleine nuit : "Viens voir les étoiles !" Waouh, Je n'ai jamais vu ça. Dans un ciel noir d'encre des milliers, des millions d'étoiles qui scintillent. On reconnait très facilement la Voie Lactée  par une longue trainée blanche d'étoiles. "Tiens une étoile filante, fais un vœu !" s'exclame Lucas. 

Tôt ce matin, j'ouvre la tente, la vue est très plaisante sur le lac. Qui n'a jamais rêvé de se réveiller dans un endroit si féerique ? Nous partons nous promener autour du lac pour admirer le lever de soleil. Le ciel change de couleur passant du bleu au rose pâle puis à l'orange vif et les premiers rayons viennent nous caresser doucement le visage. Après cette expérience unique, nous rangeons nos affaires, nous avons jusqu'à 8 heures pour plier la tente.

Rencontre avec des pêcheurs

Deux pécheurs Eric et Joël arrivent près du lac. Nous faisons connaissance et discutons longuement avec eux. Ils nous racontent qu'ils aiment se retrouver pour pêcher dans les lacs de montagne. Ils nous montrent leur collection de "mouches", les hameçons que les poissons vont confondre avec des insectes et nous expliquent les spécificités de chacun.  Joël nous enseigne le bon mouvement, tout est dans le geste apparemment. Éric lui pratique comme un pro, son geste est fluide et la mouche au bout du nylon semble danser tout en effleurant la surface de l'eau.

"Ça mord !" s'écrit-il. On reconnaît bien là les passionnés : il profite de ce moment, la lutte avec le poisson, le fatiguant et le ramenant doucement vers la rive. Le sourire jusqu'aux oreilles, il sort fièrement de l'eau une belle truite.

Il est temps pour nous de rentrer. Nous reprenons le chemin de la veille et arrivons au troisième lac : l'étang noir. Nous remontons vers un col, de là-haut nous regardons une dernière fois ces 3 étangs de Rabassoles avant de revenir à la voiture.

Sur la route, midi approchant, je propose à Lucas  " Et si on s'arrêtait dans un restaurant à Ax-les-Thermes pour savourer une truite !"